01 octobre 2017

Un espace de coworking inauguré à la gare de Chelles-Gournay

La nouvelle Work & Station permet aux usagers de profiter gratuitement du wi-fi, de travailler et de recharger leurs téléphones portables. « Nous ne voulons plus de gares, où les usagers ne font qu’attendre, mais qui soient de véritables lieux de vie. La gare de Chelles est la vitrine d’une transformation réussie », a déclaré la présidente du conseil régional, Valérie Pécresse (LR), au moment d’inaugurer l’espace de microworking baptisé Work & Station, à la gare de Chelles-Gournay, vendredi. C’est le vingtième... [Lire la suite]
23 septembre 2017

Chelles : fraîchement rénové, le théâtre rouvre ses portes

Un peu moins d’un an après l’effondrement d’un faux plafond, la grande salle du Théâtre de Chelles rouvre ses portes par une journée de festivités avec les Cuizines et la Ferme du Buisson. « Ce premier lancement de saison culturelle est l’occasion de découvrir un théâtre rénové, et un foyer totalement réaménagé tout en présentant les temps forts de la saison ». Le maire de Chelles, Brice Rabaste (LR) entend effacer le mauvais souvenir de l’effondrement du faux plafond du théâtre de Chelles et se projeter sur la nouvelle... [Lire la suite]
30 mars 2017

Brice Rabaste entame une troisième année sans augmenter les impôts locaux

Une troisième année consécutive sans hausse d’impôts, c’est ce qu’a voté mardi soir le conseil municipal de Chelles. Un choix assumé par le maire Brice Rabaste (LR) . « Conformément à nos engagements de campagne en 2014 nous avons décidé de maintenir la taxe d’habitation et les taxes sur le foncier bâti et non bâti inchangées malgré les contraintes budgétaires», insiste l’édile. Le maire a souligné la nécessité de faire des arbitrages dans un contexte de baisse des dotations de l’Etat. «Nous allons faire des choix... [Lire la suite]
23 janvier 2014

"L'hypocrisie, seconde nature des socialistes"

La chronique quotidienne du député Guy GEOFFROYMercredi 22 janvier 2014 "L'HYPOCRISIE, SECONDE NATURE DES SOCIALISTES" Ce 22 janvier restera pour moi une date particulièrement cruelle pour le respect et l'équilibre de nos institutions. À l'heure où j'écris, la séance publique de l'Assemblée est consacrée à un débat surréaliste sur une proposition de loi constitutionnelle du groupe socialiste visant à permettre la ratification de la "Charte européenne des langues régionales ou minoritaires". Et ce débat est mené avec "l'accord"... [Lire la suite]