Les quatre individus sont actuellement en garde à vue au commissariat de Chelles. (©La Marne)Dans la nuit de mardi 8 à mercredi 9 mai, sept jeunes se sont baignés et ont dégradé les locaux de la piscine de Chelles. La police a procédé à des interpellations ce mercredi.

Mardi 8 mai, il faisait un peu plus de 25 degrés et cette chaleur était de trop pour des jeunes Chellois. Dans la nuit, vers 1h du matin, ils ont dégradé l’entrée de la piscine municipale Robert-Préault de Chelles et ont pénétré dans les locaux pour s’y baigner.

Une situation dangereuse qui se répète tous les ans dès les premières chaleurs. Les jeunes se baignent dans le noir et sans surveillance, le risque de noyade est très important.

Sept interpellations

Pour cette fois, pas de noyade mais des interpellations grâce à la vidéosurveillance de la Ville. Les policiers municipaux ont fait appel à la police nationale après avoir formellement identifié des jeunes qui ont dégradé la porte d’entrée et qui ont mis le feu à un palmier.

Mercredi 9 mai, au matin, les sept jeunes Chellois, âgés entre 19 et 20 ans, ont été interpellés par la police en deux vagues successives. Trois ont été libérés il y a quelques heures, et mis hors de cause concernant les dégradations.

Les quatre autres sont toujours en garde à vue. Ils nient tous les faits qui leur sont reprochés malgré les images de vidéosurveillance.

Maëlys Dolbois

(Source : Journal La Marne - 09 mai 2018)