Laplace Elysée

Il y a un petit bout de Chelles dans le palais de l'Élysée. Depuis huit ans, la jardinerie Laplace installe les sapins de Noël dans la cour d'honneur et à l'intérieur du palais

« Green Décor, un de nos clients, a répondu à l’appel d’offres pour livrer le sapin de l’Élysée mais ils ne pouvaient pas procéder à l’installation », raconte Laurent Laplace, patron de la jardinerie de Chelles.

Une fois le marché remporté par son client, Laplace était associé dans cette mise en place inhabituelle. La mise en place du sapin nécessite des moyens techniques particuliers pour qu’il puisse tenir debout :

" C’est un sapin qui fait 12 mètres de haut et pèse 1 tonne. Pour le faire tenir, il faut un plot de 3,5 tonnes "

« Toujours une aventure » 

Depuis 8 ans c’est le même rituel. (©La Marne)

Depuis des années, le sapin est transporté depuis le Morvan en camion et en péniche. « On le récupérait à côté du pont Alexandre III et on l’emmenait à l’intérieur de la cour de l’Élysée », raconte Laurent Laplace. Cette année, ce sont des Percherons qui tractent le sapin jusque sur les graviers de la cour d’honneur.

Qui dit lieu exceptionnel, dit sécurité exceptionnelle :

" Il faut montrer patte blanche. Ils font très certainement des études sur vous avant pour voir si vous pouvez pénétrer à l’intérieur. Avant de rentrer, le camion est laissé dans la rue pour passer au déminage "

Laurent Laplace n’a pas le droit à l’erreur : « C’est un peu de stress. Le camion rentre avec 2 centimètres d’espace de chaque côté. C’est toujours une aventure ». Malgré le stress, il a le sentiment d’être un privilégié :

" C’est vraiment sympa ! L’Élysée, on ne le voit qu’à la télé. C’est un moment unique dans l’année "

Dans les coulisses de la République

Laurent Laplace à l’intérieur de la cour de l’Elysée. (©La Marne)

Pendant plusieurs heures, il a l’occasion de croiser des personnalités. Lors du quinquennat de François Hollande, il a pu tomber sur des proches de l’ancien président.

L’année dernière, il a aussi été témoin d’une mésaventure :

" Lors de l’illumination, François Hollande est sorti pour appuyer sur le bouton. Il a fini par tomber un mur d’eau lors de la cérémonie. Quand il a appuyé sur la télécommande, rien ne s’est allumé. Le personnel a dû l’allumer en direct au pied du sapin ".

Quand ça ne veut pas… Les piles de la télécommande avaient été mises à l’envers.

Depuis le mois de mai, un nouveau patron est arrivé dans les couloirs de l’Élysée. Et avec lui, l’ambiance a changé : « On sent que c’est tenu. Ils ne laissent rien au hasard au niveau de la sécurité ». Emmanuel Macron, nouveau propriétaire des lieux, est quand même venu saluer les équipes qui installaient le sapin.

En janvier, Laurent Laplace retourne à l’Élysée pour récupérer le sapin : « On le coupe en trois ou quatre morceaux et on le remporte à Chelles ». Une fois arrivé en Seine-et-Marne, l’arbre est broyé pour être recyclé. Ce rituel de fin d’année va encore se reproduire pendant trois ans pour le Chellois.

Pierre Veille
(Source : Journal La Marne - 24 décembre 2017)