Chelles, lundi 20 novembre 2017. La police a notamment découvert 752 grammes de résine et 405 euros en liquide au domicile du suspect.

Il se promenait avec des stupéfiants cachés dans le caleçon.

Ça faisait un petit moment que les policiers de Chelles (Seine-et-Marne) recevaient des lettres anonymes se plaignant de dégradations à la fois de l’ambiance et des détériorations matérielles. Alors, les enquêteurs se sont penchés sur la question. Ils ont découvert que dans la rue Saint-Hubert, un trafic de stupéfiants avait cours. Un consommateur a été arrêté vendredi dernier et il a confirmé aux policiers qu’il s’achetait là ses doses de résine de cannabis.

En accentuant leurs surveillances, les policiers ont constaté qu’un tout jeune homme, âgé de 16 ans, était le revendeur. Ce n’était pas un parrain de la drogue, certes, mais il avait mis à contributions ses camarades pour surveiller les lieux et organiser un tant soit peu les choses. Lui se promenait avec des stupéfiants cachés dans le caleçon. Il a été arrêté ce lundi, vers 15h20. Chez lui, les enquêteurs ont découvert 752 g de résine de cannabis, cachés dans la cuisine, et 405 euros en liquide. Sur lui, il avait sept sachets contenant chacun 2 g de résine de cannabis, destinés à être revendus. L’adolescent assurait lui-même la découpe des produits stupéfiants puisque le matériel nécessaire à ces opérations (lames, balance de précision, etc.), aurait été découvert.

En garde à vue, il a reconnu les faits. Mais les enquêteurs ont supposé qu’il avait quelque peu minimisé les faits. Il aurait avoué opérer entre 50 et 100 transactions par semaine à raison de 10 euros chaque. Présenté à un juge des enfants au tribunal de Meaux ce mardi à 13 heures, il a été mis en examen. L’adolescent habitait à Chelles, dans le quartier où était implanté le trafic.

(Source : Le Parisien - Edition 77 Nord - 22 novembre 2017)