Chelles, ce mercredi. Situé au sud du parc du Souvenir, le stade Pierre-Duport va connaître quelques aménagements en mars à l’occasion des travaux du Grand Paris Express. LP/A.A.Les grilles et les plaques de tôle s’étalent de part et d’autre de la gare routière et de l’extrémité sud du parc du Souvenir. À Chelles, si la gare de la ligne 16 du Grand Paris Express n’est annoncée que dans six ans, les travaux commencent à modifier le paysage du centre-ville. Des chantiers de démolition et de fouilles préventives ont eu lieu ou sont en cours. L’une des premières conséquences pratiques pour les habitants est l’aménagement du stade d’athlétisme Pierre-Duport.

En mars, le périmètre du chantier de la future gare du « supermétro » empiétera sur l’équipement sportif « de quelques mètres », prévient la mairie de Chelles. Déjà, le terrain de pétanque du club de l’ESCG et celui de handball situés au sud du stade ne sont plus accessibles. Une partie du bâtiment contigu abritant une salle de musculation sera aussi détruit dans le cadre des travaux menés par la Société du Grand Paris (SGP).

Les aménagements prévus au stade Pierre-Duport auront vocation à pallier les espaces rendus inutilisables. Un espace pétanque ainsi qu’un bâtiment sportif doté d’une salle de musculation et de vestiaires prendront place en bord de piste. Le terrain multisport sera, lui, localisé près de l’aire de jeux. Il sera accessible par les Jardins de Cala, la future porte d’entrée du parc depuis l’avenue de la Résistance. En contrepartie, la SGP participera au financement de l’aménagement de l’entrée de l’espace vert par le boulevard Chilpéric. La métamorphose du parc du Souvenir ne fait que commencer.

Alexandre Arlot

(Source : Le Parisien - Edition 77 Nord - 22 février 2017)